Nouvel article sur le sujet des véhicules électriques : remark installer une borne de recharge IRVE à domicile ? Quels sont les avantages ? Quel est le coût des travaux ? Existent-ils des aides ? Peut-on le faire soi-même ou doit-on passer par un électricien ? Quel chantier cela implique ? Voici nos éléments de réponses à toutes ces questions.

Les étapes à suivre

1. Déterminer la puissance

Selon le véhicule

La plupart des bornes offrent une puissance d’environ 3 à 22kW. Mais quelle est la puissance du chargeur embarqué de votre véhicule ? 3, 7, 11 ou 22kW ?

Si vous possédez un véhicule hybride rechargeable, une voiture électrique de première génération (ex : Renault Fluence, Nissan Leaf 2011) qui ne chargeaient qu’à 3.3kW, ou une petite batterie (entre 20 et 30kWh) vous pourrez vous contenter d’une borne délivrant 16A (3.7kW). De quoi hésiter avec une prise de kind green-up qui suggest le même service.

Votre véhicule accepte du 7kW, optez pour une borne monophasée délivrant 32A. C’est aujourd’hui la puissance de la majorité des véhicules et des Wallbox.

Si de plus en plus de véhicules vont accepter de recharger en triphasé en 11kW (3x16Ax230v) à 22kW (3x32Ax230v) la plupart des logements ne sont alimentés qu’en monophasé.

Selon son set up

Remark savoir si mon logement est en monophasé ou en triphasé ? Retirez le capot de votre compteur Linky. Si vous voyez seulement 2 fils (un fil bleu pour le neutre et un autre marron, ou rouge le plus souvent) vous êtes en monophasé.

Si vous en comptez 4, un neutre et 3 phases, vous êtes en triphasé.

Si votre logement est alimenté en monophasé, inutile d’installer une Wallbox en 11kW par exemple. Votre véhicule risque de ne prendre du courant que sur une part (un fil) soit 16A donc charger à seulement 3,7kW.

Si votre logement est câblé en triphasé, que vous pouvez installer une Wallbox jusqu’à 22kW, assurez-vous d’avoir souscrit la puissance d’abonnement suffisante (au moins 24kVA)

2. Choisir l’emplacement

Plus votre Wallbox sera éloignée de votre compteur, plus vous aurez de chemin de câble à installer, plus vous aurez de pertes également. L’idéal ? Une Wallbox dans le storage, à proximité du tableau électrique.

Prenez également en compte l’emplacement de la prise de votre véhicule et la façon dont vous pouvez vous garer. Les câbles T2-T2, allant de la voiture à la borne, mesurant en général 4 à 5m soit à peine la longueur du véhicule.

Certains véhicules possèdent leur port de cost à l’arrière gauche (ex : Tesla) ou droit (ex : Kia Ev6), à la façon d’une trappe à essence. D’autres présentent la prise à l’avant comme le Kia e-Niro ou la Renault Zoé. D’autres encore sur l’aile avant, Mégane ou Ford Mustang par exemple.

3. Choisir l’électricien

Peut-on installer sa Wallbox soi-même ou faut-il passer par un électricien ? Depuis 2017 il est impératif de passer par un électricien IRVE pour toute borne supérieure à 3.7kW.

Décret 2017-26 du 12 janvier 2017 article 22 « Les factors de recharge pour véhicules électriques sont installés par des professionnels habilités conformément (…) À l’exclusion des infrastructures d’une puissance totale inférieure ou égale à 3,7kW (…) »

Passer par un artisan qualifié (son devis mentionnera sa qualification, Qualifelec, Afnor, RGE and so on.) est un gage de qualité et de garantie. En effet ces derniers sont formés, respectent les normes en vigueur et sont assurés professionnellement.

 

Le coût

Il est assez facile d’estimer le coût du matériel : entre 500 et 1 500 € suivant les spécificités de la borne, le prix des protections (un disjoncteur et un interrupteur différentiel spécifiques), le assist …and so on. (NB : vérifiez que c’est un pack où tout est compris) Cependant, il est plus difficile de vous indiquer un tarif commonplace au risque de vous induire en erreur. Chaque set up est différente : il est impératif de faire venir l’électricien pour qu’il constate quels travaux seront à effectuer.

Mon conseil : faîtes plusieurs devis.

L’ampleur des travaux

Il ne s’agit pas de travaux de grande ampleur, rassurez-vous pour votre congélateur ! Vous bloquerez une demi-journée tout au plus pour une set up easy à la maison.

Rajouter une ligne dédiée dans votre tableau avec les protections, percer des trous pour installer le chemin de câbles et la borne, raccorder la borne…

Mais si vous devez percer un mur en pierre de 50cm, faire courir 20m de câble ou creuser une tranchée, rénover une set up obsolète, installer une borne en sous-sol d’une copropriété and so on… ; alors les tarifs peuvent atteindre 2.500€ ou bien davantage et prendre plus de temps.

Doit-on revoir son set up électrique (puissance, monophasé, triphasé) ?

Assurez-vous simplement que votre set up répond aux normes actuelles, notamment si elle a plus de 10 ans. En la matière la norme NF C15-100 exige certaines protections. Mon conseil : faîtes tester la résistance de la terre, certaines autos comme la Renault Zoé y sont très sensibles et peuvent refuser de lancer la cost.

Pensez également à revoir la puissance de votre abonnement. Si votre borne délivre 7kW et que votre abonnement est de 9kVA, vous ne pourrez pas faire tourner un lave-linge ou un lave-vaisselle en même temps.

Plusieurs options s’offrent à vous :

Augmenter la puissance de votre abonnement à 12kVA par exemple.
Programmer la recharge aux heures creuses, et si vous avez d’autres appareils consommateurs (ex : cumulus) baisser la puissance demandée par votre voiture si celle-ci possède cette fonction.
Utiliser une borne intelligente et connectée : raccordée au TIC (télé data consumer) de votre compteur électronique ou Linky, elle connaît les puissances demandées par les autres appareils, les heures creuses, et s’adapte en fonction.

Personnellement, depuis que je possède un compteur Linky, même avec deux véhicules électriques, je n’ai constaté aucune disjonction, comme s’il adaptait la puissance de mon abonnement en cas de dépassement.

Les aides financières possibles

L’set up d’une infrastructure de recharge permet de bénéficier du taux de TVA réduit à 5.5%, sous réserve de l’set up par un professionnel certifié notamment.
Il en va de même pour le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) dont le montant de 300€ en 2023 est passé à 500 € en 2024.

Un crédit d’impôt est accordé pour les dépenses d’acquisition et de pose de systèmes de cost pour véhicules électriques effectuées entre le 1.1.2021 et le 31.12.2025. Ce crédit d’impôt, égal à 75 % du montant des dépenses dans la limite de 500 € par système de cost, est ouvert à tous les contribuables personnes physiques domiciliés en France, quel que soit le niveau de leurs revenus.

Un couple pourra donc percevoir jusqu’à 1 000 € pour 2 installations. Consideration : le matériel et la pose doivent figurer sur la facture.

Vous résidez en logement collectif ? Le dispositif ADVENIR s’adresse à vous. Le montant de votre prime peut atteindre 50% du montant HT de fournitures, de matériels et de travaux dans la limite de 960 € par level de recharge.

L’attestation de conformité

Pour finir, vous n’aurez pas besoin d’une attestation Consuel dans un habitat individuel, sauf à installer une borne de plus de 36kW !

 

Sources :

https://www.avem.fr/2023/07/12/irve-les-conditions-pour-beneficier-de-la-reduction-de-la-tva/#

https://www.impots.gouv.fr/particulier/questions/je-viens-dacquerir-une-borne-de-recharge-pour-ma-voiture-electrique-puis-je

https://www.automobile-propre.com/credit-dimpot-voici-une-bonne-nouvelle-pour-linstallation-dune-borne-de-recharge-a-domicile

https://advenir.mobi/beneficier-dadvenir/

https://www.consuel.com/ac-irve/

Cet article Remark installer une borne de recharge IRVE à domicile ? est apparu en premier sur Le Weblog de l’électricité.